Pesto à l'ail des ours vegan
Recettes

Pesto à l’ail des ours vegan

Romain, tu te rappelles de la première fois où l’on a entendu parler de l’ail des ours ? Parti·es sur la Route des vins d’Alsace, on errait dans les vignes du mois de mai. Elles étaient si parfumée, mais sentaient… l’ail ?

7 ans après, nous réalisons grâce à toi du pesto à l’ail des ours végane.

L’ail des ours

C’est la saison parfaite pour consommer de l’ail des ours : la plante pousse dans l’ombre et la fraîcheur des sous-bois, des clairières (et a priori les vignes :)), d’avril à juin. Ses feuilles, tout comme ses fleurs sont comestibles très facilement !

L’ail des ours possède, comme son nom l’indique, l’odeur et le goût de l’ail, mais avec un goût considérablement plus doux.

C’est une plante riche en vitamines C, qui s’intègre facilement à la cuisine quotidienne.

Ingrédients pour 600g de pesto à l’ail des ours végane

  • 275g d’ail des ours frais
  • 100g de pignons de pin
  • 40g de pistaches décortiquées non salées
  • 180 d’huile d’olive (fruitée pour nous)
  • Une cuillère à café rase de fleur de sel

Ustensile spécifique : un mixeur (mixeur bol ou mixeur plongeant, les deux fonctionnent même si avec cette quantité c’est plus laborieux au mixeur plongeant)

Si vous cuisinez pour 2 ou 3, vous pouvez diviser par 2 la recette qui est assez familiale. (140g d’ail des ours frais, 50g de pignons de pin, 20g de pistaches, 90g d’huile d’olive, du sel).

Étapes pour réaliser ce pesto à l’ail des ours

  1. Laver et bien sécher les feuilles d’ail des ours.
  2. Hacher grossièrement les feuilles d’ail des ours et les mettre dans le mixeur avec l’ensemble des ingrédients : pignons de pin, pistaches, sel et huile d’olive.
  3. Mixer par à-coups. Le mélange ne doit pas être parfaitement homogène, légèrement pâteux.
  4. Consommer immédiatement ou mettre en bocal recouvert d’huile d’olive – je ne suis pas certaine de la durée de conservation. Je tente de garder le mien 5 jours, et j’éditerai cet article en conséquence.

Comment déguster ce pesto ?

Eh bien, le pesto se consomme aisément avec des pâtes par exemple !

Pour ma part, je l’ai savouré avec des spaghettis, du tofu à l’ail des ours, des échalotes et une sauce « fromagère » (crème de soja, levure de bière, Herbamare et ail en poudre).

Bonne cuisine et bonne dégustation à vous !

Un commentaire

  • Romain

    Cet odeur fraiche et vive odeur d’ail dans les vignes, il me semble que c’était à Saint-Hyppolyte. Avant de nous restaurer au Hupsa Pfannala où on nous a appris quelle plante dégageait cette fragance ! ^o^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *